Passer au contenu principal
3 Janvier 2022 Actualités
Cet article est disponible en: Français

L’un des plus grands laboratoires européens de dépistage du COVID-19 est désormais également sur les traces d’Omicron :

Le logiciel de laboratoire de CliniSys | MIPS permet un nombre record de tests PCR

Plus de 23 millions d’échantillons ont déjà été testés au sein du laboratoire Lifebrain Covid Labor GmbH à Vienne au cours des 12 derniers mois, et leur nombre augmente de plusieurs centaines de milliers chaque jour. Le vaste programme de tests en Autriche est soutenu par un logiciel de laboratoire moderne de CliniSys | MIPS.

Fin 2021, le premier anniversaire a été célébré : il y a 12 mois, le 15 décembre 2020, un laboratoire de dépistage du COVID-19 flambant neuf a vu le jour à Vienne. Sur le site de l’ancien hôpital Otto Wagner, Lifebrain a fait construire en quelques semaines l’un des plus grands laboratoires d’analyses dédiées au COVID. Pour ce faire, deux anciens pavillons ont été convertis et équipés d’une technologie de pointe.

Avec le déploiement du programme de tests viennois « Alles gurgelt! », le nombre de tests COVID-19 qui y ont été effectués n’a pas tardé à exploser. La ville de Vienne offre à tous ses citoyens la possibilité de se faire dépister gratuitement via des tests PCR, avec un succès sans précédent. Le laboratoire Lifebrain peut traiter quotidiennement jusqu’à 500 000 échantillons, les résultats étant communiqués en moyenne en moins de 18 heures.

Équipement de pointe et logistique sophistiquée

Afin de pouvoir effectuer de telles quantités de tests rapidement et de manière fiable, des équipements de pointe et une logistique sophistiquée sont nécessaires. Les personnes intéressées peuvent récupérer gratuitement les kits de test PCR dans les pharmacies de Vienne, effectuer le test facilement à la maison, puis remettre leurs prélèvements dans d’innombrables supermarchés et stations-service. Des dizaines de camions transportent les échantillons depuis ces points de dépôt jusqu’au laboratoire central, où ils sont ensuite traités par 1 000 employés à l’aide de 400 robots de pipetage et analyseurs. Le résultat est disponible pour les citoyens dans les plus brefs délais via un portail web.

Le flux de travail complet, du prélèvement et du test jusqu’à la livraison rapide des résultats et des certificats « Green Pass », est réalisé à l’aide du puissant logiciel de laboratoire de CliniSys | MIPS. Le système d’information de laboratoire GLIMS et le serveur de résultats CyberLab ont été développés par les experts de CliniSys | MIPS et mis en œuvre par l’ESN viennoise Assista en un temps record. En plus du support continu, une nouvelle fonction de prise en charge des tests groupés, essentielle pour supporter l’importante montée en charge, a également été rapidement développée et intégrée dans le système.

« Alles gurgelt ! » – une offensive expérimentale et exemplaire

Au total, plus de 23 millions de tests PCR ont été réalisés jusqu’à présent par le laboratoire Lifebrain, principalement pour « Alles gurgelt! », mais aussi pour les écoles et projets viennois dans d’autres régions du pays. Le succès est retentissant : de plus en plus d’acteurs s’intéressent à ce projet. Étant donnés l’augmentation continue de la demande et les nombreux problèmes rencontrés dans plusieurs états autrichiens avec la gestion de la quantité exponentielle de tests à réaliser, le laboratoire se retrouve de nouveau agrandi : la conversion de deux autres pavillons sur le site du laboratoire augmentera la capacité opérationnelle de 50%, pour atteindre 750 000 tests quotidiens d’ici la fin de l’année. Jusqu’à 600 employés supplémentaires doivent être embauchés pour supporter cette activité en ébullition. Cela fait du laboratoire Lifebrain de Baumgartner Höhe à Vienne de loin le plus grand laboratoire de dépistage du COVID-19 en Europe.

Dépistage d’Omicron

Une innovation importante est au cœur de cette lutte : en plus des tests PCR, il est désormais possible de rechercher, parmi les tests positifs, les infections par le variant Omicron. Si celui-ci est suspecté, les échantillons correspondants peuvent être immédiatement séquencés. Cette technique se réalise directement au laboratoire à l’aide d’analyseurs NextSeq haut de gamme et permet d’analyser le génome du virus en quelques jours. Après le séquençage, le résultat peut ensuite être communiqué aux autorités et aux bases de données scientifiques. Le séquençage des résultats positifs permet de comprendre au plus tôt la propagation du nouveau variant – l’une des conditions préalables pour pouvoir réagir immédiatement et prendre les mesures qui s’imposent.